Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Misha's Profil

  • : ☁*~Le Nuage de MIsHA~*☁
  • ☁*~Le Nuage de MIsHA~*☁
  • : Bienvenus dans l'"Ideas-Shake" d'une créatrice de vêtements, d'une illustratrice et d'une curieuse dans l'âme.
  • Contact

*Philosophie du moment*

Cette fois, on s'est bien retenus.
On n'était pas loin les uns des autres.
On a pas crié pour se prévenir.

Tout a changé.

Oui, car tous ensemble, unis,
laissant glisser le tapis roulant,
on a sagement attendu les valises.

Mes amis sur la Toile


Catégories Des Niouz

Liens Principaux

4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 21:57
Coucou !

J'ai remarqué que mes articles "Critique" intéressaient quelque monde, alors autant continuer sur ma lancée : je vous propose aujourd'hui un livre, facile à lire mais ô combien émouvant. Je l'ai lu l'année dernière et les détails sont donc flous, mais j'ai énormément aimé le thème du livre et le style d'écriture de l'auteure, très fluide.

Totto-chan, la petite fille à la fenêtre :

Totto-chan.jpg

Commençons d'abord par la couverture.
"Elle est rose pâle."
Oui, et alors ? Ne vous découragez pas à la vue de la couverture de ce livre, ni par son illustration, ni à cause du titre qui nous fait méchamment penser à notre blagueur national...
Parce que ce serait gâcher une magnifique leçon de vie.

Résumé de l'histoire :

Totto-chan (Tetsuko Kuroyanagi) est une jeune fille de 6 ans qui se fait renvoyer de l'école primaire, à cause d'un comportement des plus étranges en classe (appeler les musiciens des rues, parler aux hirondelles, dessins sur le bureau,...). Sa mère décide donc de l'emmener dans une autre école, adaptée à son tempérament : l'école Tomoé. L'école Tomoé est spéciale : située à l'extérieur de la ville, avec pour tout établissement six wagons désaffectés (mais bien réparés heureusement !), un terrain d'herbe et la maison du directeur, elle ne ressemble pas aux autres écoles japonaises. Seuls quelques élèves peuvent y entrer, pourtant le directeur accepte Totto-chan dans l'une de ses classes (c'est-à-dire, un wagon !). Pour notre petite héroïne, c'est le début d'une nouvelle vie, d'un nouvel environnement mais aussi, enfin, de belles amitiés et d'encourageantes expériences...Mélange de bonheurs et de peines, d'aventures dignes d'enfants-héros, de découvertes sur les autres et sur soi-même, ce livre regorge d'un sentiment de tolérance.

Ce que j'en ai pensé :

Ce titre est vraiment intéressant dans le sens ou c'est un récit autobiographique sans donner l'air d'en être un. Cela doit être dû aux nombreux dialogues et aventures de Totto-chan, qui restent empreints de fraîcheur. L'auteure, Tetsuko Kuroyanagi, nous livre son enfance dans une école à l'enseignement nouveau, calquée au rythme de chaque enfant et où l'épanouissement personnel est une priorité absolue. Loin du système scolaire que nous connaissons, l'éducation de ces élèves de primaire laisse rêveur...
Pour exemple, la matin, tous les élèves doivent remplir un certains nombres de travaux/exercices dans 4 à 5 matières. Comme tous n'ont pas les mêmes aptitudes ni compétences dans ces matières, ils sont libres de commencer par celle qu'il désire, et ainsi de suite. Les professeurs, eux, ont le devoir de les aider en cas de "panne" et d'être attentifs afin qu'aucun élève ne se perdent en cours de route :) Bien sûr, cela n'est possible que pour une raison : l'effectif réduit de chaque classe. Celle de Totto-chan ne comptait que 9 élèves. L'après-midi était réservée aux excursions dans les alentours, que ce soit pour des promenades dans les champs (avec des cours d'SVT l'air de rien...) ou des visites dans les temples. Je me demande bien si cela pouvait être applicable dans certaines écoles actuelles.
Ce livre est un bel hommage à Kobayashi-san, le directeur de l'école. Si tous les directeurs étaient comme lui, nous aurions tellement plus de professeurs tolérants, et donc tellement plus d'élèves mieux intégrés dans leur vie scolaire. Nous aurions moins peur d'affronter la vie en société, totalement décomplexés de nos handicaps ou de nos faiblesses.
Ce livre, m'a fait réfléchir. Certes, pas autant que Ichi Rittoru no Namida, mais la leçon de vie qui en résulte reste très belle à lire et à ressentir. Chaque page de ce livre délivrait un véritable message de tolérance et d'ouverture d'esprit : le lecteur "grandit" en avançant sa lecture. Je me suis sentie heureuse en finissant le livre, comme si on venait de me donner un cours original mais très intéressant.

Je ne sais pas si je retranscris bien tout ce que j'ai ressenti à la fin du livre, mais je pense que vous pouvez le tenter. Peut-être que, à l'image de ma mère, vous ne l'apprécierez pas trop : trop décalé, trop niais, trop étranger (culture japonaise oblige à ceux qui ne s'y intéressent pas). Je pense malgré tout que ce livre peut toucher un large public, et vaut la peine d'être découvert que l'ont soit jeune ou plus âgé.

Si vous comptez le lire, le lisez, on l'avez lu, pouvez-vous me le dire ? :) Ca me ferait plaisir de partager avec vous certains passages de ce livre. 

Partager cet article

Repost 0
Published by MIsHA - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

juju 18/02/2010 21:17


Je viens de le finir.
J'ai rien à ajouter. Ton résumé est parfait.


MIsHA 20/02/2010 22:04


Merci de l'avoir lu ! Tu as été jusqu'à lire la post-face ? Ca a du etre difficile pour elle de re-contacter tout le monde ! J'aimerais bien voir une de ses émissions ^^
Je vais sûrement faire un autre résumé. Prépare bien ta carte de bibli !!


Floriane 17/02/2010 22:01


Oh !
Je l'ai lu. C'est un roman assez court, très frais. A l'image de la littérature japonaise mais unique en son genre. Très bonne lecture, à mon avis.


MIsHA 20/02/2010 21:39


Coucou Flo ! (C'est bien la Flo que je connais, hein ??)
Oui, je suis d'accord avec toi, c'est un roman qui sème un petit brin de vent dans l'esprit et balaye un court instant les soucis de la vie quotidienne.
Merci d'avoir commenté sur ce livre :) 


LNA 10/02/2010 21:55


Étant en froid avec le système scolaire, ce livre me paraît intéressant. Drôle comme ce genre d'éducation marche mieux que le système traditionnel, principalement parce qu'il encourage à
l'individualité.


juju 09/02/2010 23:11


Aucun problème, ma carte de bibliothèque est prête.

Je connais le joueur d'échec mais pas la joueuse de go. Mais je vais réparer ça puisque je viens de voir sur le site de ma bibliothèque municipale que le livre est à disposition.
Je n'ai pas lu ton résumé pour vraiment tout découvrir. Je préfère ne rien savoir même si d'habitude je me renseigne vite fait pour savoir quoi lire mais puisqu'ici c'est un conseille j'ai préféré
le suivre et rester vierge de toute informations. 


MIsHA 09/02/2010 23:55


Si tu as du temps libre, je te recommande donc "La joueuse de go" (après Totto-chan !). Si tu veux un résumé bref de la chose (genre, si c'est un pavé, une autobio, un truc simple,...ou le
synopsis...) n'hésite pas à demander ^^
Je trouve ça classe de pouvoir voir sur internet la disponibilité des bouquins *o* C'est pratique, mais ça doit demander pas mal d'efforts de la part des bibliothécaires...
J'attends de toi que tu me dises si l'article correspond à l'esprit du livre quand tu l'auras lu :P (sinon, je me le relirai afin de faire une critique plus ajustée) Bonne lecture :)


juju 09/02/2010 20:50


Malheureusement c'est pas les vacances ici. XD

Je l'ai acheté parce que tes deux ou trois autres critiques que j'ai suivi ne m'ont pas déçues. T'es une valeur sûre misha. ^^

Concernant 1L c'est moi même qui m'y oblige. Pas question que j'arrête ou que je prenne un an pour faire ce que je peux boucler en trois mois.
C'est gentil de t'être proposée pour m'aider mais ça se ferait difficilement à deux (je vois même pas comment) et puis tu dois t'occuper de ton bac. ;)
Mais c'est gentil. ^^

Pour le blog j'en ai aucune idée. Overblog why not, ou why not pas en fait j'en sais rien.


MIsHA 09/02/2010 22:25


(Oups, pardon pour les congés....)
juju, maintenant que tu m'as dit ça, attends-toi à t'inscrire dans une bibliothèque avant d'acheter toutes les oeuvres que je vais conseiller X') Non, je pense pas que j'aurai le temps d'en faire
tant que ça, même si c'est pas l'envie qui me manque (par exemple, j'aimerais en faire une sur le livre "La joueuse de go". Tu connais ?) Mais lis d'abord Totto-chan ! Tu as lu mon résumé ou pas du
tout ?

Je te le répète, ne va pas t'épuiser, même si c'est pour une bonne cause à tes yeux :) Ganbatte kudasai senpai !