Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Misha's Profil

  • : ☁*~Le Nuage de MIsHA~*☁
  • ☁*~Le Nuage de MIsHA~*☁
  • : Bienvenus dans l'"Ideas-Shake" d'une créatrice de vêtements, d'une illustratrice et d'une curieuse dans l'âme.
  • Contact

*Philosophie du moment*

Cette fois, on s'est bien retenus.
On n'était pas loin les uns des autres.
On a pas crié pour se prévenir.

Tout a changé.

Oui, car tous ensemble, unis,
laissant glisser le tapis roulant,
on a sagement attendu les valises.

Mes amis sur la Toile


Catégories Des Niouz

Liens Principaux

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 12:20
Bonsoir :3
Je suis tombée sous le charme. D'un film époustouflant. Voilà, c'est dit.
Son nom ?
Secret (connu également sous le nom : A secret can not be told)

 
Une couverture de toute beauté...

Qu'est-ce donc que ce film au titre mystérieux ?
Ce film chinois montre la relation entre deux étudiants d'une école de musique : un nouveau récemment transféré et une fille pour le moins curieuse. Alors qu'il se fait guider par une camarade vers sa salle de classe, Yie Xiang Lun (notre héros, Jay Chou *w*) entend de l'étage une belle mélodie au piano.
Intrigué, il monte en chercher la source et se fait surprendre par Lu Xiao Yu (notre héroïne, Kwai Lun-meiqu'on pourrait confondre avec la représentation vivante de Nana Osaki). Désirant connaître le nom de cette composition, il lui fait part de son intérêt. Elle lui répondra en un souffle :

Tu as aimé, certes, mais pour quelles raisons ?
Déjà, il y a un bishie en office de héros *w*
...
Plus sérieusement, le tout est assez intriguant. Le film semble se partager en quatre parties, où chaque transition ranime notre curiosité. Globalement -jusqu'à la moitié du film- on observe seulement le développement de la relation des deux personnages principaux. On se plaît à découvrir le décor : les rues, les montagnes bordées d'eau, l'école ancestrale et son piano en bois sculpté.
Le tout accompagné de musique classique qui ravit les oreilles. Afin de ne pas perdre l'attention du public, on a droit rapidement à un duel de piano entre notre héros et un autre étudiant (bishie également) : l'épreuve est fair-play, et c'est du bonheur à voir et à entendre. On ressent de la magie, on s'emplit d'excitation et l'envie d'aller s'essayer au piano prend à la gorge. J'ai revu la scène trois fois : je reste encore fascinée par une telle performance. Voyez plutôt :
Credits : eternaldragon0
Alors, scotchés ? :D
Je vous avoue que mon attention s'est alors focalisée sur le film, une rixe aurait éclatée près de chez moi que je n'aurais rien remarqué. Mes yeux brillaient à chaque nouveau morceau interprété.

Finis de me convaincre d'aller le voir...
 
Jusqu'à l'élément perturbateur, le tout est assez tranquille. Mais gare ! Car à peine le cap franchi, la musique nous entraîne vers un monde froid, angoissant. L'action s'accélère, notre rythme cardiaque suit un tempo à 300 la noire, et on s'impatiente de connaître le dénouement. Et puis, nous sommes friands d'effets spéciaux rondement menés, et nous sommes ici servis. Je ne vous dirai pas la scène, mais en regardant le film, vous devriez comprendre combien elle est capitale dans le film.
Une dernière vidéo de l'interprétation de Xiao Yu dans le film (réalisé par un inconnu sur la vidéo)
Vous n'avez pas compris certaines scènes ? Certaines subtilités ? Rendez-vous ici, de précieuses informations sont expliquées (en anglais).
Pour les amateurs de Japanimation, l'actrice principale pourrait faire un cosplay de Rukia (Bleach) fort réussi *w*

Partager cet article

Repost 0
Published by MIsHA - dans Critiques
commenter cet article

commentaires

juju 14/12/2009 21:15


Ah ok, je vois. A ce moment je me demandais dans quel genre de délire ça allait partir, et c'est vrai qu'avec cette musique je me suis cru dans un film d'horreur un instant.  XD
J'étais triste quand même de voir qu'elle n'a même pas pu lire sa réponse. Mais bon au final ils finissent par se retrouver et je trouve ça dommage d'ailleurs. J'adore les fins tragique.

Concernant le coréen tu peux facilement t'amuser à reprendre les expressions qui finissent par rentrer à force. D'ailleurs c'est une langue que j'entends que dans les films et drama (quasiment tout
les jours) du coup ça fait bizarre quand je l'entends en vrai dans la bouche d'un touriste. J'ai presque envie de balancer un anyong hasseyo, faudrait que j'essaie un jour juste pour voir la tête
du gars. ^^

Pour les langues à tons comme le mandarin c'est impossible de reproduire le sons correctement.
Je sais pas si t'as déjà entendu du cantonnais mais c'est sympa aussi, c'est chantant je trouve.


MIsHA 14/12/2009 21:32


Bah, j'ai trouvé ça plutôt bien qu'ils se retrouvent. En fait, la fin finale m'a déçue, mais le court laps de temps pour y arriver (quand il se dépêche de jouer du piano) est vraiment bien réussi !
En poussant plus loin le problème des voyages dans le temps...Je me demande comment aurait réagi Papa et le "nouveau fils", s'ils se rencontraient :P Les fins tragiques, ça peut renforcer la
qualité d'un film, mais je t'avoue que les happy end sont agréables à recevoir ^^
Chez moi, y'a peu de touristes coréens mais j'essaierai bien un jour de faire ta proposition  :P Ce qui me retient quand je vois des Jap, c'est que je ne saurai rien leur dire après
"Konnichiwa !" X'D


juju 14/12/2009 20:10


Quel blanc ?
Sinon je regarde des films quelle que soit leur langue. Mais c'est vrai que j'aime pas trop le mandarin. Remarque avant je trouvais le coréen bizarre et à force de l'entendre maintenant je trouve
ça complètement normal.
Et toi ?


MIsHA 14/12/2009 20:23


Tu sais, c'est sur la table, avec la musique super angoissante...Vers la fin du film...
Au début, c'est perturbant d'écouter une nouvelle langue, mais je me suis vite habituée : à force d'écouter, j'ai pris plaisir à ressortir les mêmes expressions, ou du moins à les identifier X') Je
suis trop fan du coréen maintenant...Le mandarin, c'est plus abrupte. Et la prononciation quasi impossible à reproduire, donc j'accroche moins...^^"


juju 13/12/2009 22:50


Je t'avouerais que je ne n'ai lu ta critique qu'après avoir vu le film. J'avais trop peur d'être spoilé.
Franchement le duel est superbe, l'intensité monte progressivement pour finir en frénésie. Et puis j'adore l'air hautain du "préfet" qui arbitre et du pianiste. J'ai revu la scène plusieurs
fois.
Merci encore pour m'avoir fait découvrir ce film.


MIsHA 14/12/2009 00:03


Ah oui, cette expression suffisante !! Mais le pianiste adverse finit par changer d'attitude, donc c'est vraiment sympa de voir l'évolution. Et j'ai aussi adoré la scène avec le "blanc"...
Est-ce que la langue ta rebuté au début ou ça allait ? :)
Ca m'a fait plaisir d'écrire cet article, et ta réaction vis-à-vis du film me comble de bonheur, donc je te remercie moi aussi d'avoir été intéressé. 


juju 13/12/2009 20:10


Je l'ai vu hier sur ton conseil. Et bien je ne regrette pas. Ce film est vraiment entraînant, je n'ai pas vu le temps passer. Et les musiques sont sublimes. Le piano est vraiment un instrument
magnifique.
Je regrette juste le changement de registre vers les 2/3 du film.
Mon premier film taïwanais et bien je ne suis pas déçu.


MIsHA 13/12/2009 22:16


Oh, merci d'être allé le voir >w< Je suis vraiment trop heureuse que ça t'ait plu aussi TwT Est-ce que tu comprends mieux la critique maintenant ? :') Franchement, pour un baptême
taïwanais, tu commences fort ! Dis-moi, comment as-tu perçu le duel au piano ?? C'est pas TROP magique ?!